Book/Reviews



La « Culture », le défi de notre temps?

La culture, un terme que nous connaissons tous et utilisons fréquemment, est à la base de notre propre identité individuelle et de groupe. Le terme est tellement commun que nous nous arrêtons rarement pour réfléchir à ce qu’il veut dire quand nous l’utilisons ou ce que cela exprime pour les autres. Nous parlons souvent d’ « avoir » de la culture ou de « perdre notre culture» comme s’il s’agissait d’un bien que nous portons dans un sac de commission ou mettons comme un manteau.

Pourtant considérer la culture comme un bien contribue à créer de nombreux conflits et malentendus. Ceci peut être évité en modifiant notre vision de la culture. Heureusement cette démarche est maintenant possible grâce au nouveau livre Culture as Comfort – Many Things You Know about Culture (But Might Not Realize) écrit par l’anthropologue culturelle Sarah J. Mahler. Il s’agit d’un petit livre (140 pages) qui tout en présentant les dernières recherches sur la façon dont les gens apprennent la culture, rend le sujet accessible pour un large public grâce à des exemples d’actualité et des histoires personnelles.

La culture, ce que nous faisons – pas ce que nous avons !

Le professeur Mahler présente une approche contemporaine de la culture centrée sur notre façon d’apprendre les concepts et les pratiques culturels pendant l’enfance. Elle fait valoir que « la culture n’est pas vraiment quelque chose que nous avons, mais plutôt que nous faisons. »” Elle se passionne par l’avancement de notre compréhension de la culture afin que nous puissions faire de la culture de façon plus consciente.

Pourquoi parlons-nous d’ « avoir » et de «perdre » notre culture, mais jamais de «faire» ou «gagner» de la culture? Le livre Culture as Comfort ne présente pas la culture et les identités comme des objets que l’on possède mais plutôt comme des façons de penser et d’agir acquises dès l’enfance et qui s’expriment continuellement dans nos actes et nos croyances. Le livre propose une approche approfondie tout en restant accessible pour mieux appréhender la culture en explorant comment nous l’apprenons et comment nous « la » pratiquons, non seulement dans la plus jeune enfance mais tout au long de notre vie. Bien que nous acquérions la culture principalement pendant l’enfance, nous pouvons encore et toujours continuer à apprendre comment interagir avec les gens tout au long de la vie. Cela devient simplement plus difficile de modifier nos conforts culturels à l’âge adulte sauf si nous avons appris à

Nous pouvons constamment apprendre la culture

Pourquoi est-ce important de savoir comment on apprend la culture ? Les rites de la plus jeune enfance sont enregistrés dans le système neuronal de notre cerveau où ils continuent à façonner de façon subconsciente nos comportements quotidiens et nos schémas culturels. Nous répétons automatiquement ces derniers comme des conforts culturels, comme des moyens de relations avec d’autres comme nous, renforçant notre propre sens identitaire et accentuant nos différences avec les autres. Quand nous rencontrons des gens qui sont différents, nous ressentons une « étrangeté », un inconfort culturel que nous ne comprenons pas complètement mais que nous percevons. La majorité d’entre nous s’éloigne alors de ceux qui sont différents- mais nous n’y sommes pas obligés.

Mahler nous invite à accueillir ces rencontres parce que ce sont précisément ces moments d’inconfort culturel qui nous encouragent à nous épanouir culturellement. Dans une société diversifiée et mondialisée, les malaises culturels sont inévitables. Mais parce que la culture est une chose que nous faisons, c’est en acceptant ces rencontres que nous ouvrons des opportunités pour élargir nos zones de confort et améliorer nos relations avec les autres. Dans Culture as Comfort elle explique comment nos premières expériences se traduisent par un confort culturel tout au long de la vie, et nous encourage à « gonfler nos muscles» culturels en devenant des adeptes actifs et imaginatifs de la culture pendant toute notre vie.

  • Apprendre la culture si tôt dans notre vie signifie que nous « en » sommes des experts avant d’aller à l’école primaire. Nous ne nous rappelons jamais d’avoir appris la culture, donc « elle » nous paraît universelle – notre bien propre- et non une façon de penser ou de se comporter que nous acquérons. Ceci est inévitable, mais c’est aussi une source de beaucoup d’incompréhension culturelle.
  • Nous ressentons tous la culture comme un confort parce que notre cerveau établit des connections neuronales par le système limbique, le centre émotionnel du cerveau. Ceci explique pourquoi nous avons des souvenirs si profonds et si durables de notre enfance et ressentons notre appartenance culturelle si fortement.
  • Notre confort culturel est établi lorsque nos cerveaux sont marqués par des façons répétées de penser et de se comporter pendant l’enfance. Ces comportements deviennent habituels, subconscients. Les habitudes, même les mauvaises habitudes sont confortables quand elles sont prévisibles. Quand nous rencontrons des gens qui font des choses différemment, pourtant nos cerveaux font attention à ces différences (et ignorent ce qui est familier). Par conséquent, nous remarquons « l’étrange » malgré nous même si en tant qu’adulte nous essayons de cacher ces malaises.
  • Nous avons tous des stéréotypes sur les autres. « Les identités » telles que le sexe, la race, la nationalité et la religion sont également apprises et intégrées dès le plus jeune âge. De telle sorte que lorsque nous rencontrons des gens dont l’identité est différente de la nôtre, notre cerveau les catégorise immédiatement suivant cette identité. Cela se produit de façon subconsciente et incontrôlable.
  • Il y a une bonne nouvelle: Quand nous nous familiarisons avec la façon dont notre cerveau fonctionne, lorsque nous apprenons et pratiquons la culture, nous ne sommes plus liés par nos schémas confortables. A la place, nous sommes capables de faire de la culture avec une conscience délibérée. Nous pouvons aborder la culture avec une meilleure compréhension et ainsi faire de la culture de façon plus consciente.

Un livre révélateur et intellectuellement stimulant!

La culture est au cœur de nombreux conflits contemporains, renforcés par notre vision dépassée que la culture peut être perdue, volée ou conquise. Nous ne pouvons changer ces attitudes que si nous comprenons mieux la culture. Le livre Culture as Comfort souligne que nous devons voir la culture comme un processus d’apprentissage et présente une multitude d’applications témoignant de la capacité à transformer la vie des lecteurs.

  • Culture as Comfort est un livre court mais qui fait autorité, écrit dans un style conversationnel et engageant. C’est une ressource unique qui s’adresse à de multiples audiences –pour les étudiants à l’université comme pour les formateurs du monde des affaires, du médical ou de la diversité, pour les professionnels de l’éducation à tous les niveaux comme pour les parents de tous les âges ou groupe d’âges.
  • Idéal comme document à étudier en premier cycle d’université, ce livre séduira également les lecteurs peu familiers avec les concepts des sciences sociales, mais qui souhaitent cependant être à l’aise dans toutes les cultures dans un monde globalisé.
  • Il intègre une grande variété de recherches de pointe dans les domaines en plein essor que sont les neurosciences et la psychologie culturelle et développementale, ainsi que l’anthropologie et au-delà— tout en exprimant ces concepts dans un langage accessible à tous et qui plaira à un large public.
  • Les lecteurs sont invités à appliquer immédiatement les leçons de l’ouvrage à travers de simples exercices interactifs , les “Planned Pauses” qui parsèment le récit.
  • Un excellent guide pour les formations multiculturelles, les enseignants et tous ceux qui travaillent avec des populations mixtes, Culture as Comfort propose un voyage plaisant vers une compétence culturelle renforcée.
  • Le livre est disponible en version papier et en livre électronique. Il s’accompagne d’un site internet dynamique ou les nouvelles idées et applications sont constamment partagées et débattues : cultureascomfort.com

Culture as Comfort: De l’anthropologie engagée et engageante pour tous les niveaux et tous les âges

Aujourd’hui les transformations démographiques et culturelles sont énormes aux Etats-Unis et dans de nombreux pays. Alors que les interactions culturelles augmentent, nous assistons à un accroissement des conflits basés sur la « diversité culturelle » et sur le « Multiculturalisme ». Culture as Comfort est un guide clair et réfléchi nous permettant d’accepter nos malaises culturels et de les modifier en conforts culturels au profit de la société comme de nous-mêmes. Il s’agit d’un défi ambitieux, mais le livre Culture as Comfort nous offre les outils adaptés pour réussir.

Pour plus d’information: www.cultureascomfort.com

Commander le livre (version papier ou electronique):

Editeur: Pearson Higher Education www.pearsonhighered.com/anthropology

Amazon: Disponible en version papier ou Kindle, avec ou sans les suppléments d’e-learning

Barnes & Noble: Disponible en version papier ou Nook, avec ou sans les suppléments d’e-learning

Commandes à l’étranger: Pour plus de détails sur les commandes depuis l’étranger, rendez-vous sur www.cultureascomfort.com

Pour les conférences ou ateliers sur les idées du livre animés par l’auteur, la contacter par l’intermédiaire de cultureascomfort.com